Nov 27, 2020

Les arrêts cardiaques en France : un sujet qui nous concerne tous

Chez Lifeaz, nous avons choisi de combattre le fléau des arrêts cardiaques.


Pourquoi ? 


Car il s’agit de la première cause de mortalité évitable en France. Des milliers de vies qui pourraient être sauvées chaque année.


En effet, les arrêts cardiaques tuent 4 fois plus que les accidents de la route et 300 fois plus que les incendies. 



Quelques chiffres sur l’arrêt cardiaque

  • On dénombre 50 000 morts chaque année en France, alors que c’est un accident de la vie qui ne devrait pas arriver.

  • Malheureusement, c’est un sujet qui nous concerne tous. La moyenne d’âge des victimes est d’environ 60 ans (elle descend même à 40 ans pour les sportifs).

  • Le taux de survie est actuellement de 5%, ce qui est extrêmement faible. La raison? Le délai d’intervention pour sauver une victime est de seulement 4 min alors que les secours mettent 10-15 minutes pour arriver si vous vivez dans une zone urbaine. 
Quelques chiffres sur l'arrêt cardiaque

Mais la bonne nouvelle, c’est que l’arrêt cardiaque est un accident auquel on peut survivre. 


Dans 70% des cas, un témoin est présent et peut agir grâce à des gestes simples, et surtout grâce à un défibrillateur, en attendant l’arrivée des secours ! C’est très souvent un proche, un ami ou un collègue.


A titre de comparaison, à Seattle aux Etats-Unis, où 80% de la population est formée et où des défibrillateurs sont déployés massivement, le taux de survie après un arrêt cardiaque dépasse les 60%. Alors pourquoi pas chez nous?



La lutte contre les arrêts cardiaques s’organise doucement en France et on sent une prise de conscience


  • Depuis le 1er janvier 2020, une nouvelle loi rend les défibrillateurs obligatoires dans de nombreux lieux qui reçoivent du public (ERP). 


  • Aujourd’hui il est obligatoire de former les élèves aux gestes qui sauvent pendant leur scolarité.


  • Un nouveau statut de citoyen sauveteur a été créé pour protéger les citoyens qui interviennent pour secourir une victime et qui ne risquent donc absolument rien en cas d’intervention.


Ce sont de très bonnes décisions, mais il y a encore beaucoup de chemin à parcourir ! 


Notamment parce que 80% des arrêts cardiaques ont lieu au domicile ou sur le lieu de travail. L’équipement des seuls lieux publics est donc largement insuffisant.


80% des arrêts cardiaques ont lieu au domicile ou sur le lieu de travail

C’est pourquoi notre objectif chez Lifeaz est de rendre accessible à tous 2 éléments clés qui sont essentiels pour sauver des vies :

  1. Des défibrillateurs simples à utiliser et fiables, conçus pour être utilisables par tous

  2. Et la formation aux gestes qui sauvent pour que les citoyens apprennent à réagir en situation d’urgence



En 2020, l’arrêt cardiaque ne doit plus être une fatalité, tout le monde peut et doit pouvoir sauver des vies. 


Il est temps.



Pour en apprendre plus sur les arrêts cardiaques, je vous invite à découvrir ci-dessus une vidéo de Johann Kalchman, cofondateur et CEO de Lifeaz.

Autres articles de Lifeaz

Félicitations pour votre abonnement à notre Newsletter !
L'envoi du formulaire a échoué. Veuillez réessayer.