Apprenez à mesurer votre risque cardiovasculaire en quelques minutes !

Je fais le test

[TEST] Découvrez si vous êtes concerné par la loi ERP en quelques secondes

Je fais le test
Aug 12, 2021

Malaise cardiaque : que s’est-il passé avec Christian Eriksen pendant le match de l’Euro 2020 ?

Samedi 12 juin 2021, le malaise cardiaque de Christian Eriksen sur la pelouse de Copenhague lors du match de l’Euro 2020 entre la Finlande et le Danemark a été vu en direct par des millions de téléspectateurs. A la 43ème minute, le joueur danois s’effondre, victime d’un malaise grave. Retour sur cet évènement qui a marqué les esprits, et sur ces quelques minutes qui ont été décisives pour lui sauver la vie !


Cet article est basé sur les informations et les différents témoignages que nous avons vus et lus. N’étant pas présents, nous nous basons donc sur ces témoignages pour comprendre ce qu’il s’est réellement passé. C’est l’occasion de revenir sur l’arrêt cardiaque dont le joueur a été victime et de décrypter ensemble les gestes qui sauvent qui ont maximisé ses chances de survie.


L’arrêt cardiaque : un enjeu majeur de santé publique


En France, ce sont 50 000 personnes qui meurent prématurément chaque année d’un arrêt cardiaque, c’est 15 fois plus que les accidents de la route. 


Malgré les idées reçues, les hommes et les personnes âgées ne sont pas les seuls concernés. La moyenne d'âge des victimes est de 60 ans environ, et même de 40 ans chez les sportifs amateurs. En l’occurrence, Christian Eriksen a 29 ans et comme tout sportif de haut niveau, est suivi de près médicalement. 


Actuellement, le taux de survie face à un arrêt cardiaque est de seulement 5% en France (attention à ne pas confondre arrêt cardiaque et crise cardiaque ou infarctus). La principale raison ? Il faut intervenir dans les 4 premières minutes alors que le temps moyen d’arrivée du SAMU ou des Pompiers se situe plutôt autour de 15 minutes.


Pour en savoir plus, découvrez notre article "Quelle est la différence entre crise cardiaque, infarctus et arrêt cardiaque ?"


Pourtant, dans la majorité des cas, un proche est présent et pourrait intervenir et lui sauver la vie en attendant que les secours prennent le relais.
L’exemple de Seattle parle de lui-même. Dans cette ville où 80% de la population est formée ET où des défibrillateurs sont déployés massivement, le taux de survie dépasse les 60%. C’est finalement ce qu’il s’est passé pour Christian Eriksen. Certains de ses coéquipiers étant formés et l’intervention du staff médical ayant été extrêmement rapide, cela lui a donné toutes les chances de survivre.


Il n’est pourtant pas le premier et avant lui, d’autres évènements de la sorte ont marqué les esprits. Marc-Vivien Foé, le milieu de terrain camerounais est décédé à l’âge de 28 ans sur la pelouse du Stade de Gerland lors de la demi-finale de la Coupe des Confédérations entre la Colombie et le Cameroun, le 26 juin 2003, notamment des suites d’une prise en charge trop tardive par le staff médical. Ce drame avait été un tournant pour le football. La FIFA avait réagi en mettant en place une série d'initiatives pour prévenir et sensibiliser les joueurs à l’arrêt cardiaque, et en développant la présence de défibrillateurs dans les stades de football.


En mai 2016, c’est l’ancienne star du PSG, David Ginola, alors âgé de 49 ans, qui s’effondre lors d’un match de charité. C’est notamment grâce à l’intervention de l’ex-international sénégalais Frédéric Mendy (et selon certains, de Matt Pokora), que David a été sauvé, encore une fois grâce à des gestes qui sauvent et notamment un massage cardiaque et l’utilisation précoce d’un défibrillateur.


Face à un arrêt cardiaque, chaque minute compte.

Ce qui a tout changé ici, c’est l’intervention ultra-rapide des autres joueurs et du staff médical. Tout s’est joué en moins de 90 secondes, là où il faut agir dans les 4 premières minutes.

Bien que ces gestes aient été réalisés par des professionnels, il est important de comprendre que tout ce qui a été mis en œuvre lors du malaise cardiaque de Christian Eriksen est à la portée de tous et surtout permet d’augmenter drastiquement les chances de survie face à un arrêt cardiaque.


En l’occurrence, Christian Eriksen, qui devait donc encore respirer après sa chute, est d’abord mis en position latérale de sécurité par son coéquipier Simon Kjaer. Cette position est recommandée lors d’un malaise inconscient, c’est-à-dire lorsque la victime est inconsciente mais qu’elle respire, tout en continuant de surveiller son état. Cette position permet de faciliter la respiration et l’écoulement d’éventuels liquides (comme de la salive ou des vomissements, par exemple). En même temps, l’alerte est donnée et le staff médical commence à arriver !

Mais c’est lorsqu’ils arrivent, ou juste après, que le joueur danois cesse de respirer, son état s’est aggravé : il est en arrêt cardiaque !


Pour le reconnaître, il suffit de vérifier 2 choses :
😳  La conscience, parlez fort et secouer doucement les mains et les épaules de la victime pour la stimuler.
😤  La respiration, basculez sa tête en arrière et regardez si son ventre et sa poitrine se soulèvent pendant 10 secondes maximum.

En l’absence de conscience et de respiration, la victime est en arrêt cardiaque.


Pour en savoir plus, découvrez notre test "Reconnaître les urgences cardiovasculaires".


Une victime en arrêt cardiaque est en danger de mort immédiate et trois actions essentielles sont à réaliser pour donner toutes les chances de survie à la victime en attendant l’arrivée des secours : Alerter, Masser et Défibriller, le plus tôt possible. 

Retenez que face à un arrêt cardiaque, vous ne pouvez que sauver une vie et qu’il n’y a aucun risque d’aggraver la situation.

Etape 1 : Alerter les secours


La première chose à faire face à un arrêt cardiaque, c’est d’appeler les secours pour que la victime soit prise en charge. Vous pouvez composer le 18 pour les pompiers, ou le 15 pour le SAMU (ou encore le 112). Sachez d’ailleurs que si cela vous arrive dans la vie de tous les jours, les secours resteront au téléphone avec vous pour vous guider.


Dans le cas du match opposant la Finlande et le Danemark, le staff médical est prépositionné sur le bord du terrain. Une aubaine permettant l’intervention rapide des secours.


Etape 2 : Réaliser un massage cardiaque

Ensuite, il s’agit de commencer un massage cardiaque le plus tôt possible. En cas d’arrêt cardiaque, le cœur cesse de fonctionner correctement et il ne peut plus assurer l’approvisionnement en oxygène des organes vitaux. Le massage cardiaque permet de remplacer le travail du cœur de manière artificielle provisoirement afin de maintenir un flux sanguin et un apport d’oxygène au cerveau notamment.


Vous l’avez peut-être aperçu sur les images du match, et encore une fois il a été réalisé par des professionnels, mais le massage cardiaque est à la portée de tous. Il suffit de positionner ses deux mains entrecroisées au milieu de la poitrine de la victime et d’appuyer à un rythme de 100 compressions par minute (c’est le rythme de la chanson Staying Alive des Bee Gees) et de 5 centimètres de profondeur.

Il est surtout important de comprendre qu’il n’y a aucun risque à pratiquer un massage cardiaque ! 

Un massage cardiaque avec notre défibrillateur Clark
Un massage cardiaque avec notre défibrillateur Clark


Etape 3 : Utiliser un défibrillateur le plus tôt possible


Troisième chose à faire : utiliser un défibrillateur automatique externe (DAE) le plus tôt possible. Son rôle est d’analyser l’activité électrique du cœur et, s’il reconnaît une anomalie, de délivrer un choc électrique pour resynchroniser l’activité électrique du cœur. Sachez que les DAE sont entièrement automatiques (c’est-à-dire qu’ils analysent le rythme cardiaque et décident seuls si un choc est nécessaire) et vous guident vocalement. Il n'y a aucun risque de se tromper ou de prendre une mauvaise décision !


Les défibrillateurs mis à disposition du public sont de plus en plus nombreux. Vous pouvez notamment en trouver dans les grands magasins, les centres commerciaux, les centres sportifs, les halls de gares et les aéroports, certains lieux de travail, etc. Vous pouvez d’ailleurs les repérer en un clin d’œil grâce à la signalétique suivante : 

Signalétique du défibrillateur
Signalétique Défibrillateur Automatique Externe

Chacun peut aussi équiper son domicile d’un défibrillateur pour protéger ses proches car la technologie est devenue plus accessible, avec certaines offres pensées pour les particuliers.

Pour en savoir plus, découvrez notre article "Clark, le 1er défibrillateur conçu pour le domicile des particuliers"


Il n’y a aucun risque à utiliser un défibrillateur. Ces appareils à disposition du grand public sont généralement totalement automatiques et vous guident vocalement. Vous ne pouvez pas prendre de mauvaise décision, et si la personne respire, l’appareil décidera de ne pas délivrer de choc.


Conclusion


La meilleure des préventions pour lutter contre l’arrêt cardiaque passe donc par l’apprentissage des gestes qui sauvent et la démocratisation des défibrillateurs dans l’espace public comme l’espace privé.


En créant Lifeaz, nous avons pris l’engagement très fort de tout faire pour changer les choses et donner à tous le pouvoir de sauver des vies. Une révolution est nécessaire et le citoyen doit en être le cœur. 


Christian Eriksen est l’exemple parfait qu’aujourd’hui, faire un arrêt cardiaque n’est pas une fatalité et que tout le monde peut avoir un impact et sauver une vie précieuse. 

Clark, le 1er défibrillateur conçu pour les particuliers
Clark, le premier défibrillateur conçu pour les particuliers


Alors prêts à sauter le pas et à vous former ?

  • Rendez-vous dans une des nombreuses associations agréées de Sécurité Civile comme la Croix Rouge, la Protection Civile, la Croix Blanche, l’Ordre de Malte, où vous pourrez obtenir votre diplôme de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1) sur une journée de formation dans votre région (journée à 60€/personne).
  • Vous pouvez aussi commencer à apprendre et/ou réviser les gestes qui sauvent face à toutes les situations d’urgence (arrêt cardiaque, hémorragie, étouffement, plaies, brûlures, etc.) grâce à l’application Everyday Heroes, développée pendant 3 ans en partenariat avec les Pompiers de Paris.
  • Et pour savoir où sont les défibrillateurs les plus proches des endroits que vous fréquentez régulièrement, vous pouvez télécharger les applications Staying Alive ou Sauv’Life qui recensent les défibrillateurs installés sur le territoire français. 


A bientôt pour sauver des vies !

Célia


Sources

https://rmcsport.bfmtv.com/football/euro/euro-le-grave-malaise-d-eriksen-a-rappele-de-terribles-souvenirs-aux-amateurs-de-football_AV-202106120221.html

https://rmcsport.bfmtv.com/football/ginola-se-confie-sur-les-minutes-ou-il-etait-mort-avant-de-revivre_AV-202002100351.html 

https://www.lapresse.ca/sports/soccer/2021-06-13/euro/le-malaise-de-christian-eriksen-demeure-inexplique.php

https://www.letemps.ch/sport/terrible-malaise-footballeur-danois-christian-eriksen-jette-un-froid-leuro

https://www.lepoint.fr/sante/demorand-christian-eriksen-sauve-par-le-nouveau-protocole-d-urgence-13-06-2021-2430731_40.php

https://www.francetvinfo.fr/euro/euro-2021-danemark-finlande-eriksen-perd-connaissance-en-plein-match-l-inquietude-grandit_4661391.html 


Autres articles de Lifeaz

Félicitations pour votre abonnement à notre Newsletter !
L'envoi du formulaire a échoué. Veuillez réessayer.